{"src":"https:\/\/www.veryapte.com\/wp-content\/uploads\/2020\/04\/iStock-1150572102.jpg","id":"395a48b358150cdf603d8f5406a34e03"}

Svetlana a ciblé ses nouvelles attentes

Posté le 5 avril 2020

Svetlana a travaillé pendant 18 ans au Crédit Immobilier de France. D’abord en tant qu’informaticienne de gestion au CIF-MED, puis informaticienne bureautique, et enfin analyste d’exploitation. Elle a ainsi bâti sa carrière sur son expertise en constante évolution. En faisant le choix de l’accompagnement EIC, elle a poursuivi sereinement son parcours professionnel.

Quels sont les éléments fondateurs d’un accompagnement EIC réussi selon vous ?

La volonté d’avancer transmise lors de l’accompagnement EIC a été un élément très important pour moi. Cela m’a permis de considérer la fin de mon expérience au CIF non comme une finalité, mais comme une occasion de s’ouvrir à de nouvelles opportunités.

L’autre point important a été de réaliser un bilan de compétences. Il m’a permis de me sentir beaucoup plus l’aise dans mes recherches et de connaître mes centres d’intérêt.

Le plan de formation à l’issue de ce bilan m’a ainsi donné la possibilité de chercher des postes différents de mon expérience initiale.

Quels conseils pourriez-vous donner à une personne qui hésiterait à passer par cette étape ?

 Je lui dirais que cet accompagnement est essentiel. Car, pour avancer, il est important de savoir ce que l’on veut véritablement. Tout comme, bien sûr, d’avoir des pistes concrètes sur ce que l’on peut faire du reste de notre vie professionnelle. Autrement dit, c’est une porte ouverte sur nos possibilités. Il serait dommage de s’en priver.

Aujourd’hui, où en êtes-vous dans votre parcours ?

Je suis actuellement ingénieur de production en CDI chez Capgemini (Sogeti). Je continue donc à me perfectionner dans l’informatique bancaire, dans un groupe qui me correspond.


Auriez-vous un mot, une phrase ou une image pour définir ou illustrer votre expérience (parcours EIC) ?

 Cet accompagnement m’a permis de prendre du recul et d’effectuer un bilan personnel de mon expérience au CIF, pour faire par la suite les choix les plus adaptés à ma personnalité et à l’environnement professionnel que je souhaitais. Je dirais donc, tout simplement : connais-toi toi-même, pour connaître les autres.