{"src":"https:\/\/www.veryapte.com\/wp-content\/uploads\/2018\/05\/rawpixel-com-558597-unsplash.jpg","id":"1094ff214d2c5deea9d94a618a689fa9"}

Le Crédit Immobilier de France : « Une expérience professionnelle d’une ampleur exceptionnelle ! »

Posté le 9 mai 2018

Laetitia de Gaulle est la présidente du cabinet de conseil LG&A spécialisé dans les démarches de transformation et d’optimisation des politiques RH. Elle a accompagné pendant 18 mois le Crédit Immobilier de France lors de sa centralisation de la fonction RH. Elle nous apporte son regard d’experte sur la situation inédite que connaît l’entreprise.

Quelles étaient vos missions au sein du Crédit Immobilier de France ?

Je suis intervenue au Crédit Immobilier de France après la décision de centralisation et avant la fermeture des établissements en région. Ma mission consistait à aider le siège et les entités régionales à centraliser la fonction RH à Paris. J’étais le relais RH opérationnel entre les 5 établissements dont j’avais la charge et le central parisien.

Quels ont été les plus importants changements liés à la transformation de l’entreprise que vous avez pu observer ?

Le Crédit Immobilier de France s’est lancé depuis quelques années dans une refonte extraordinaire de son organisation et de sa structure. Plusieurs gros chantiers ont eu lieu pour aboutir à une centralisation quasi-totale de toutes les fonctions supports. Cela a bouleversé les méthodes de travail. Les salariés ont découvert les spécificités d’un management à distance. Ils ont dû également revoir leurs habitudes de travail car qui dit centralisation, dit harmonisation des procédures et des outils au niveau groupe. C’était un travail gigantesque ! Une expérience professionnelle d’une ampleur exceptionnelle !

Comment ont réagi les salariés face à cette nouvelle situation ?

Comme dans toute transformation, il y a eu un temps d’adaptation. Il a fallu se comprendre, gérer les charges de travail, le changement de hiérarchie et de management. Le principal défi était de faire admettre aux collaborateurs en région que dans la mesure où ils allaient devoir quitter l’entreprise à plus ou moins long terme, ils devaient lâcher leur responsabilité et accepter de transférer au fur et à mesure leur dossier pour prendre du temps afin de travailler sur leur projet de sortie et leur avenir professionnel.

Les salariés ont bien-sûr été choqués par l’annonce de la fermeture prochaine de leur entreprise et donc de leur perte d’emploi. Cependant, ils ont continué à travailler ensemble et ont fait face à la forte charge de travail malgré le contexte extrêmement difficile. Les collaborateurs du Crédit Immobilier de France sont attachés à leur entreprise et surtout à leurs clients. Ils ont une conscience professionnelle forte et une exigence certaine du travail bien fait. Le choc et la peur ne les ont en aucun cas démobilisés, bien au contraire !

 

En quoi la situation que connaît l’entreprise a-t-elle développé les compétences des salariés ?

Ce sont des profils qui ont appris à s’adapter et à travailler dans des environnements mouvants. C’est une grande force pour eux, car aujourd’hui les entreprises évoluent de plus en plus dans des contextes instables et complexes. Ils sont à l’aise avec la gestion du changement. Les managers ont appris à gérer les équipes et à trouver des ressorts de motivation malgré la situation difficile, voire douloureuse, dans laquelle ils étaient. Outre le développement de leurs compétences techniques, les collaborateurs ont dû apprendre à revoir leurs habitudes de travail pour mettre en place des méthodes toujours plus efficientes. C’est un véritable atout pour la suite de leur carrière !

LAETIT
Laetitia de Gaulle
Titulaire d’un DEA en droit du travail, médiatrice certifiée et enseignante à Sciences Po Paris, Laetitia de Gaulle est la présidente de LG&A conseil. Elle a été aussi DRH de plusieurs entreprises et groupes pharmaceutiques internationaux.