{"src":"https:\/\/www.veryapte.com\/wp-content\/uploads\/2020\/05\/iStock-1176570287-1.jpg","id":"a12370653c7346fc27746a4952e26882"}

Pendant le confinement, le Crédit Immobilier de France poursuit les recrutements en cours

Posté le 20 mai 2020

Le confinement a obligé les entreprises à se réorganiser. Le Crédit Immobilier de France a, en 24 heures, repris une activité normale grâce à la réactivité et à l’agilité de ses équipes. Et cela est d’autant plus notable que même la phase de recrutement initiée pré période de confinement, et toujours en cours, ne s’est pas arrêtée. Le personnel investi dans ce plan de continuité, tout comme les nouvelles recrues, ont montré à cette occasion leur adaptabilité.

Un recrutement débuté avant le confinement qui s’est poursuivi

Isabelle Gaillard travaille au sein de la Direction Adjointe Support Métier Opérations à Paris. Elle participe à la formation et à l’intégration de quatorze personnes recrutées pour les bureaux de Lyon, Lille et Paris. Trois ont pu l’être avant le début de la crise, et trois l’ont été pendant, ou, plus exactement : « ils sont venus une journée et ont dû repartir chez eux ». Cela a-t-il pour autant généré un stress ? Aucunement. Le recrutement avait débuté, il s’agissait donc de le poursuivre.  

En temps normal, l’intégration d’un collaborateur au Crédit Immobilier de France, après la phase de recrutement, se déroule sur site en présentiel et de manière individuelle. Cela permet au nouveau collaborateur de prendre ses marques, à la fois dans les réponses qu’il doit apporter aux clients et dans les outils mis à sa disposition. Ce rendez-vous essentiel avant de démarrer la période d’essai a toujours lieu bien sûr, mais à distance. Comme le souligne Isabelle Gaillard : « Nos nouveaux collègues ne doivent pas rester sans réponse en cas de difficultés ni se sentir isolés. Au contraire, nous avons pris à bras le corps cette situation de sorte à construire ce lien avec eux par téléphone ou e-mails interposés. »

De la sélection des CV à l’entretien au téléphone

 Sylvie Play-Barrelon est responsable de la filière recouvrement contentieux de Lyon. Elle a géré l’ensemble des recrutements et intégrations à distance de 15 personnes pour tous les différents bureaux qui composent le service.

La responsable de la filière recouvrement a dû s’adapter immédiatement au confinement :« Bien sûr, pendant cette période, il n’est pas envisageable de rencontrer plus d’une fois les personnes sur site. »Sylvie Play-Barrelon réalise ainsi les entretiens par téléphone : « Le service RH me transmet les CV, puis je prévois les entretiens. Si tout se passe bien, je contacte à mon tour le service RH pour rendre l’intégration rapide. »

Carole Meslin, Responsable Gestion et carrière RH, assure quant à elle le recrutement pour les bureaux de Lyon depuis Paris, en maintenant un lien direct avec les managers. Elle explique : « Nous faisons partie peut-être des rares entreprises à poursuivre nos processus d’intégration, il s’agit donc d’une opportunité à saisir et d’un lien que nous devons tisser avec de nouveaux collaborateurs. » Elle met d’ailleurs en avant le travail des agences de recrutement et d’intérim qui, du fait du contexte, ont fait preuve de disponibilité et d’adaptabilité pour répondre aux besoins du Crédit Immobilier de France :« Nous avons revu avec eux nos process pour être encore plus efficaces sur les candidatures. Et nous parvenons ainsi à réduire drastiquement les délais, entre le moment de la réception d’une candidature potentielle et l’intégration du candidat. »

Un accompagnement certes à distance, mais au plus près

Lors de l’intégration, qui signe le démarrage du contrat, les règles de sécurité sont très strictes. Sur les sites, il existe une permanence avec un nombre de personnes très limité et qui s’effectue par roulement : « Nous appliquons les gestes barrières, à commencer par une distance de sécurité. Nous limitons la durée de l’entretien qui ne dure pas plus d’une heure. La personne signe son contrat, reçoit ses documents et le matériel informatique nécessaire. Elle découvre aussi les locaux et où sera son poste de travail » explique Sylvie Play-Barrelon. Du cadrage dla mission à la présentation de l’organigramme du service recouvrement contentieux, il s’agit pour les managers de rassurer ses nouveaux collaborateurs, d’autant plus dans cette configuration inédite. La nouvelle recrue prend ensuite son poste en télétravail, en étant bien sûr épaulée.

Carole Meslin souligne de son côté le rôle essentiel des chargés d’animation fonctionnelle qui assurent l’accompagnement opérationnel métier des collaborateurs « Cette phase d’intégration et de post-intégration est capitale. Nos nouveaux collaborateurs, malgré cette situation, ne sont pas livrés à eux-mêmes ».

Jacqueline Eyidi fait partie des nouvelles recrues qui font actuellement l’expérience d’appréhender leur poste en télétravail avant d’intégrer leur bureau. Embauchée le 25 mars, en plein confinement, en tant que chargée de recouvrement amiable pré-contentieux à Lyon, elle a été formée par téléphone pour se familiariser avec les différentes fonctionnalités de l’outil de travail : « J’ai participé à une première conférence téléphonique. Depuis, nous réalisons un point quotidien et je peux poser toutes les questions que je souhaite. En somme, je peux travailler comme si j’étais dans les locaux. »

La formation des nouveaux collaborateurs, adaptée à la situation

Christelle Briout, Chargée d’Animation Fonctionnelle et Aurore Guillemant, Accompagnatrice formation de la relation client, travaillent ensemble à Paris. Toutes les deux ont pour mission d’améliorer les process et de former les nouveaux arrivants des différents établissements. Pour Christelle Briout : « La formation à distance a été une grande première, il a fallu que l’on s’adapte rapidement. Comme nous le faisons habituellement, nous avons fait connaissance avec chacun des collaborateurs avant de leur transmettre la documentation et les procédures. » Aurore Guillemant et elle soulignent à cet égard à quel point ces nouveaux collaborateurs se sont adaptés à la situation et ont été, de leur côté, compréhensifs devant un dispositif exceptionnel : « Très organisés, à l’écoute, ils nous permettent d’optimiser cette période de façon remarquable. »

La culture d’entreprise, qui transparaît dans l’organisation de ces formations, a permis de démontrer l’efficacité de tous les services, entre Paris, Lyon et Lille : « Nous avions déjà les bons outils, et nous avons pu profiter pleinement de leurs capacités. » Quant au retour à la normale, Christelle Briout « préfère voir ses collègues et avoir un contact direct. Néanmoins, nous avons montré là notre agilité et notre capacité à passer d’une situation à une autre, même dans une phase de recrutement … et ce en 24 h ! ». Pour sa collègue Aurore, ce confinement aura été un test grandeur nature : « il s’agit d’une grande expérience pour nous tous ».

À travers cette continuité dans les recrutements et intégrations à distance, les managers et les collaborateurs du Crédit Immobilier de France ont ainsi prouvé leur capacité d’adaptation et de résilience au regard d’une situation exceptionnelle et inattendue. Autant d’aptitudes que nous souhaitons valoriser et partager.